Crise du Livre


  

Après avoir bouleversé l’économie de la musique et du cinéma, le numérique modifie aujourd’hui les conditions de la diffusion du livre. De janvier à juillet 2007, la commission des Affaires culturelles du Sénat a rencontré les principaux acteurs de la filière du livre pour recueillir leur diagnostic sur les forces et les faiblesses du secteur.

Il ressort de l’analyse que le secteur du livre traverse une période sans doute charnière de son histoire. Le rapporteur UMP, Jacques Valade (Gironde) s’attache à formuler un certain nombre de propositions pour valoriser les atouts de la « chaîne du livre » et compenser ses fragilités.

Il propose notamment de :
-  conforter la situation sociale des auteurs, illustrateurs et traducteurs,
-  soutenir les petits éditeurs,
-  lancer un plan de « sauvetage » des librairies indépendantes,
-  dynamiser les bibliothèques, notamment en favorisant l’accès des étudiants aux ouvrages ou en soutenant les projets liés à la Bibliothèque numérique européenne,
-  créer un «  Médiateur du livre »,
-  développer le lectorat, en confortant le goût des jeunes pour la lecture et pour l’écrit, en mobilisant les chaînes publiques de télévision et de radio et en multipliant les « évènements » autour du livre.