Débat sur le « Grenelle de l’environnement »

Destiné à rénover l’action de la France en matière d’environnement, le "Grenelle Environnement", mis en place le 6 juillet 2007, doit aboutir à un Plan national d’action pour le développement durable. Ce Grenelle, lancé par le Président de la République, représente une vraie rupture dans la manière d’aborder la question du développement durable et d’engager notre pays dans des choix déterminants pour l’avenir de la planète.
  

Grande instance de dialogue et de large participation, ce Grenelle a permis de mettre autour d’une même table tous les acteurs du développement durable et de les faire échanger sur tous les sujets qui comptent en la matière.

Evénement historique, cette démarche innovante a, dans un premier temps, permis de dresser un état des lieux sur lequel la majorité des acteurs s’accorde. Puis, plusieurs mesures ont été proposées. Présentées le 27 septembre derniers, ces propositions vont être soumises et enrichies par des consultations décentralisées et sur internet. Elles constitueront la base des 15 à 20 plans programmes.

Une consultation du Sénat à l’occasion d’une déclaration du Gouvernement, suivie d’un débat sans vote, a eu lieu le 4 octobre.

Les sénateurs UMP, Jean-Paul Emorine (Saône-et-Loire), président de la commission des Affaires économiques, Bruno Sido (Haute-Marne), président du groupe de suivi du Grenelle de l’environnement, Fabienne Keller (Bas-Rhin), Pierre Jarlier (Cantal) Dominique Braye (Yvelines), Ambroise Dupont (Calvados), Christian Demuynck (Seine-Saint-Denis), Denis Detcheverry (Saint-Pierre-et-Miquelon) sont intervenus dans le débat.

Les sénateurs UMP Fabienne Keller (Bas-Rhin), Jean Bizet (Manche), Jean-François Le Grand (Manche), Pierre Jarlier (Cantal), Dominique Braye (Yvelines) et Jean-Pierre Vial (Savoie) ont participé aux groupes de travail thématiques du Grenelle de l’environnement.