Aide sur la recherche

Groupe UMP du Sénat > Travaux des sénateurs > Rapports des commissions > Commission des Affaires culturelles > Plan national pour la diffusion de la culture et technique
Recherche
Plan national pour la diffusion de la culture et technique
Le 25 février 2004, la ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies et le ministre de la culture et de la communication ont présenté une communication relative au plan national pour la diffusion de la culture scientifique et technique.

Ce plan vise à multiplier et à stimuler les relais entre les sciences et le grand public, pour répondre à l'exigence des citoyens de mieux comprendre un monde de plus en plus structuré par les sciences et les techniques. Il s'agit de donner très largement, en particulier aux jeunes dès l'enseignement scolaire, goût et intérêt pour les sciences et techniques. Le plan contribuera à attirer plus largement les jeunes vers les carrières scientifiques afin d'assurer la compétitivité de la France dans les années à venir.

Cette action, articulée autour de grandes priorités, s'appuiera sur l'ensemble des relais de la culture scientifique auprès des Français : enseignants, chercheurs, institutions et associations, médias, secteur de l'édition…

Le plan pour la diffusion de la culture scientifique et technique comporte également les mesures suivantes :

  • l'organisation de nouveaux rendez-vous culturels et scientifiques : en septembre 2004, les Journées du patrimoine, qui rassemblent chaque année 11 millions de Français, auront pour thème « patrimoine, sciences et techniques ». Un volet « culture scientifique » sera présenté pendant la fête de l'Internet. 2005 sera l'année de la physique et un hommage sera rendu à Jules Verne ;

  • la création d'une fondation pour la culture scientifique afin de mettre en place de nouveaux lieux de réflexion sur les rapports science/société et de soutenir des initiatives originales ;

  • des initiatives pour favoriser et renouveler l'enseignement des sciences au sein du système scolaire ;

  • la mobilisation des organismes de recherche et des établissements d'enseignement supérieur, notamment à travers la sensibilisation des jeunes chercheurs et une meilleure reconnaissance des initiatives ;

  • une articulation étroite entre la Cité des Sciences et de l'Industrie et le Palais de la Découverte pour en faire un pôle national de référence ; cette articulation se traduit, dès à présent, par un plan d'action régionale de la Cité qui doublera ses moyens en direction des régions d'ici à 2005 ;

  • la préparation d'un panorama des collections scientifiques et techniques dans les musées de France ;

  • des aides à l'édition scientifique française et francophone, en particulier pour les ouvrages grand public, et un soutien à la diffusion de livres scientifiques ou techniques dans les bibliothèques publiques grâce à la création d'un salon de l'édition scientifique ;

  • la création d'un portail internet « science.gouv.fr » en mars facilitera l'accès aux contenus scientifiques sur internet ; un portail de la culture scientifique piloté par la Cité des Sciences et de l'Industrie mettra en valeur l'ensemble des acteurs de la culture scientifique ;

  • le lancement d'une réflexion sur le rôle du médiateur scientifique.

La commission des affaires culturelles, présidée par Jacques Valade (Gironde) qui, dans un rapport publié en juillet 2003, avait invité les pouvoirs publics à ériger la diffusion de la culture scientifique et technique en priorité nationale, se réjouit de voir que son appel a été entendu et a pris connaissance avec intérêt de ce plan national pour la diffusion de la culture scientifique et technique. La commission constate avec satisfaction que les 21 recommandations qu'elle avait formulées, ont largement inspiré les mesures annoncées par le gouvernement, qu'il s'agisse de l'enseignement des sciences dans le système scolaire, de l'orientation des jeunes filles vers les filières scientifiques, de la nécessité de mieux coordonner les grandes institutions nationales et d'étendre leurs actions sur l'ensemble du territoire en partenariat avec les structures régionales et locales, du rôle que doivent jouer les médias, ou encore de la création d'une fondation pour la culture scientifique et technique.



LES PLUS LUS :

La liste des 164 sénateurs UMP par ordre alphabétique 100%
RMI-RMA 71%
Contact 40%
Liste par département 39%
Le bureau 36%
L'audace réformatrice au service de l'avenir de la France 31%
Commission Stasi : les conclusions 27%
Réforme du divorce 26%
La déclaration 25%
La laïcité 24%

Site réalisé par Localeo GROUPE UMP DU SÉNAT | ADMIN