Groupe UMP SENAT
Ordre du jour
Lire aussi
Conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif aux libertés et aux responsabilités des universités
Mentions légales
Crédits
Confiance et modernisation de l’économie
Agenda
08 Novembre 2007 :
Le Sénat débat des prélèvements obligatoires et de leur évolution
08 Novembre 2007 :
Conférence de presse relative à la taxe sur le chiffre d'affaires des exploitants agricoles
Rechercher
La lettre d'information
Spécificités du Sénat
Nos sénateurs
  Par noms
  Par départements
Europe
  Regards sur l'Europe
  Flash Europe
  Actualités Européennes
International
  Regards sur le monde
  Repères internationaux


Archives
Liens utiles
 
Accueil

Canicule

Le Sénat a adopté mercredi 1er octobre à l’unanimité la création d’une mission d’information sur la canicule, demandée en août dernier par Josselin de Rohan, intitulée " la France et les français face à la canicule : les leçons d’une crise ".

Par ailleurs, Adrien Gouteyron (Haute-Loire), rapporteur spécial du budget, de la santé, des personnes handicapées et de la solidarité avait exposé les conclusions du contrôle sur pièces et sur place qu’il avait effectué , dès le début du mois de septembre, à la suite de la crise sanitaire liée à la canicule auprès de l’Institut de veille sanitaire (INVS), de la Direction générale de la santé (DGS), de la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins et la Direction générale de l’action sociale.

Après avoir rappelé le caractère exceptionnel de la crise, Adrien Gouteyron a mis en évidence la mobilisation tardive de la Direction générale de la santé (DGS) et de l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Il a affirmé que notre système de veille sanitaire devait être adapté sans que ses qualités actuelles soient altérées.

Il s’est félicité des mesures d’ordre organisationnel déjà prises pour tirer les premières leçons de la crise, et notamment du renforcement de la coopération entre le ministère de l’intérieur et le ministère de la santé, des efforts de l’InVS pour améliorer son système d’alerte et de la parution de deux décrets relatifs à la permanence des soins.

Il a toutefois estimé que des réformes structurelles devaient être menées pour tirer les leçons de cette crise.

Il a en particulier souligné la nécessité de moderniser l’organisation de la DGS, de mettre en place un système de garde permanent à l’InVS, de mener une réflexion sur les liens entre l’InVS et les cellules interrégionales d’épidémiologie, et enfin de rationaliser le dispositif actuel des agences de sécurité sanitaire, afin de réaliser des économies d’échelle.

Groupe UMP du Sénat© 2006 Mentions légales | Plan du site | Crédits