Groupe UMP SENAT
Ordre du jour
Lire aussi
L’accompagnement éducatif dans les établissements de l’éducation prioritaire
Franchises médicales
TVA réduite sur les produits verts et dans la restauration
Dépendance : le cinquième risque ?
Agenda
Rechercher
La lettre d'information
Spécificités du Sénat
Nos sénateurs
  Par noms
  Par départements
Europe
  Regards sur l'Europe
  Flash Europe
  Actualités Européennes
International
  Regards sur le monde
  Repères internationaux


Archives
Liens utiles
 
Accueil - Questions/Réponses

La même retraite pour tous ?

Xavier Bertrand, Ministre du travail, a annoncé, mercredi 10 octobre, aux partenaires sociaux que les 500 000 salariés des régimes spéciaux de retraite passeront progressivement, d’ici 2012, à 40 ans de cotisations pour une retraite à taux plein, contre 37,5 % aujourd’hui.

Le Ministre a rencontré les syndicats, pour leur soumettre un « document d’orientation » destiné à cadrer les négociations sur la réforme des régimes spéciaux de retraite. Ce texte décline « les principes communs d’harmonisation, non négociables » de cette réforme souhaitée par le Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Principes communs d’harmonisation :

-   progressivité de la réforme ;
-   harmonisation de la durée de cotisation ;
-   liberté du choix de l’âge de départ à la retraite ;
-   Introduction d’une surcote (majoration de la pension en cas de départ au-delà de l’âge nécessaire) et d’une décote (minoration de la pension en cas de départ précoce)
-   indexation des pensions sur les prix ;
-   référence aux salaires des 6 derniers mois d’activité pour le calcul de la pension ;
-   régime de bonifications, modification à compter du 1er janvier 2009, d’autres modalités que les réductions du nombre d’annuité devront être négociées entreprise par entreprise.

Thèmes relevant de la négociation de branche ou d’entreprise :

-   prise en compte de la spécificité des métiers ;
-   emploi des seniors ;
-   complément de retraite pour les salariés : les éléments de rémunération n’entrant pas aujourd’hui dans le calcul de la pension de retraite pourront être pris en compte ;
-   durée minimale de service pour bénéficier du régime spécial ;
-   rachat d’années d’études ;
-   avantages familiaux et conjugaux ;
-   prise en compte du handicap et de l’invalidité.

Groupe UMP du Sénat© 2006 Mentions légales | Plan du site | Crédits