Groupe UMP SENAT
Ordre du jour
Lire aussi
Droit au logement opposable : 37 propositions
Offre de soins : comment réduire la facture territoriale ?
Conseil national UMP
Associations de supporters
Agenda
Rechercher
La lettre d'information
Spécificités du Sénat
Nos sénateurs
  Par noms
  Par départements
Europe
  Regards sur l'Europe
  Flash Europe
  Actualités Européennes
International
  Regards sur le monde
  Repères internationaux


Archives
Liens utiles
 
Accueil - Travaux parlementaires - Dossiers

Diversité sociale dans les classes préparatoires aux grandes écoles

Rapporte rendu public le 12 septembre 2007

Le sénateur UMP Jacques Legendre (Nord), président de la mission d’information sénatoriale sur la diversité sociale et l’égalité des chances dans la composition des classes préparatoires aux grandes écoles, a présenté, mardi 25 septembre, les conclusions et propositions de cette mission. Le rapport dresse un état des lieux, étudie les initiatives et expérimentations de ces dernières années en vue de remédier à cette situation, et avance des propositions pour répondre à ce problème.

La mission a constaté 3 freins qui persistent pour l’accès aux classes préparatoires et aux grandes écoles :
-  un phénomène d’autocensure, d’ordre à la fois socioculturel et psychologique, qui renvoie notamment aux défaillances de notre système d’information et d’orientation ;
-  des handicaps financiers ;
-  des inégalités territoriales d’accès aux classes prépas. Elles ne concernent pas seulement les banlieues difficiles, mais également les zones rurales enclavées ou les zones industrielles en reconversion.

Les propositions de la mission d’information

I. Lever l’autocensure : aider les jeunes à oser les classes préparatoires

Proposition n° 1

-  Améliorer l’information des élèves et des familles sur l’ « éventail des possibles »
Proposition n° 2
-  Remédier aux défaillances du système d’orientation des élèves
Proposition n° 3
-  Démystifier les classes préparatoires

II. Encourager l’accès et le suivi des étudiants dans les classes préparatoires et les grandes écoles

Proposition n° 4
-  Restaurer l’équité territoriale, notamment en faveur des zones rurales et des banlieues : revoir l’implantation de l’offre de CPGE dans un double souci d’équité territoriale et de mise en cohérence des différentes filières du premier cycle d’études supérieures (CPGE, STS, IUT, premiers cycles universitaires...).
Proposition n° 5
-  Généraliser le tutorat
Proposition n° 6
-  Lever les handicaps financiers
Proposition n° 7
-  Remédier à la pénurie d’offre de logements étudiants

III. Multiplier, mieux coordonner et évaluer les expérimentations

Proposition n° 8
-  Mobiliser les rectorats
Proposition n° 9
-  Evaluer et valoriser les expérimentations

IV. Prolonger la réflexion

Proposition n° 10
-  Valoriser les synergies entre la filière classes préparatoires-grandes écoles et les autres voies de formation du premier cycle d’études supérieures.
Proposition n° 11
-  Conduire une réflexion sur les modalités de notation et d’évaluation des élèves de classes préparatoires.
Proposition n° 12
-  Rendre plus lisible et plus cohérente l’offre de formation en classe préparatoire : Engager une réflexion sur les possibilités d’aboutir à une organisation plus lisible et plus cohérente de l’offre de formation, en première année notamment.

consulter le rapport d’information
Groupe UMP du Sénat© 2006 Mentions légales | Plan du site | Crédits