Groupe UMP SENAT
Ordre du jour
Lire aussi
Immigration : les conclusions de la CMP
Et si nous élisions les maires au suffrage universel direct ?
Protocole de Londres
Trois conditions pour moderniser notre politique de l’immigration
Agenda
Rechercher
La lettre d'information
Spécificités du Sénat
Nos sénateurs
  Par noms
  Par départements
Europe
  Regards sur l'Europe
  Flash Europe
  Actualités Européennes
International
  Regards sur le monde
  Repères internationaux


Archives
Liens utiles
 
Accueil - Editorial

Conférence de presse de Laurent Béteille

Lundi 17 septembre 2007, le sénateur UMP, Laurent Béteille (Essonne) a présenté, au cours d’une conférence de presse, les principales orientations de son rapport sur le projet de loi de lutte contre la contrefaçon.

La France doit transposer la directive 2004/48/CE du 29 avril 2004, qui introduit de nouveaux mécanismes destinés à lutter plus efficacement contre la contrefaçon. En effet, jadis artisanale et très localisée, la contrefaçon est aujourd’hui devenue un phénomène industriel et planétaire qui représente, selon les estimations, 5 à 10 % du commerce mondial, et touche désormais la quasi-totalité des secteurs.

Ayant pour objet le transposition de la directive, le projet de loi renforce la protection de la propriété intellectuelle en France en introduisant de nouveaux mécanismes, tels que des procédures accélérées et simplifiées de saisine du juge en cas d’urgence, un droit d’information qui doit permettre aux autorités judiciaires civiles de mieux identifier les acteurs de réseaux de contrefaçon et l’amélioration sensible du calcul des dédommagements accordés par les tribunaux aux victimes de contrefaçons.

Pour doter la France d’atouts supplémentaires dans la lutte contre ce fléau, la Commission des Lois propose plusieurs amendements tendant à :
-  rationnaliser l’organisation judiciaire en spécialisant certains tribunaux de grande instance en matière de propriété intellectuelle ;
-  sanctionner plus sévèrement les contrefaçons dangereuses pour la santé et la sécurité des personnes ;
-  renforcer les moyens d’action des douanes et des services judiciaires ;
-  condamner toutes les atteintes à la propriété intellectuelle, qu’elles aient été, ou non, commises à « l’échelle commerciale » ;
-  faire assumer l’intégralité des frais de justice, y compris les frais d’exécution forcée, au contrefacteur qui a perdu un procès.

Le projet de loi, présenté en premier lieu au Sénat, sera examiné en séance publique le mardi 18 septembre 2007.

Consulter le rapport de Laurent Béteille sur la contrefaçon
Groupe UMP du Sénat© 2006 Mentions légales | Plan du site | Crédits